Georges NASSER

4RÉALISATEUR libanais.
† 23-01-2019 – 91 ans.
liban
Après des études aux USA, il rentre au Liban pour réaliser son premier long métrage, Ila Ayn (1957), qui est devenu le premier film libanais à être présenté dans la sélection du Festival de Cannes. Son 2eme film « Le Petit Etranger », aussi sélectionné pour Cannes en 1962 est un échec et marque la fin de sa carrière. Il a encore travaillé jusqu’en 1975 (son dernier film Only One Man Wanted) moment de la guerre civile au Liban. Il devient alors enseignant à l’Académie libanaise des Beaux-Arts. A l’étude de ses personnages de femmes, on peut le considérer comme un pionnier du mouvement féministe.

Arts|CultureL’Orient Le Jour photo 2017 à Cannes DR
google

Publicités

Jocelyne SAAB

1RÉALISATRICE ET REPORTER libanaise
† 07-01-2019 – 70 ans.
liban
Reporter de guerre, elle a réalisé plusieurs films documentaires, notamment « Les enfants de la guerre » (1976), « Égypte, la cite des morts » (1978) et « Beyrouth, ma ville » (1982). En 1981, elle est assistante réalisatrice pour le film « Faussaire » du cinéaste allemand Volker Schlöndorff. En 1985, son premier long-métrage « Adolescente, sucre d’amour » a été sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs de Cannes.

Kapitalis.com – photo DR – 2009 – Festival de Vesoul

Ali KANSO

1aniHomme politique libanais
† 03-07-2018 – Liban

Titulaire d’un diplôme en arts et en littérature arabe obtenu à l’Université libanaise, était le chef du Parti syrien national social (PSNS), comme il l’avait été plusieurs fois dans le passé. Il a été ministre du Travail au sein du gouvernement de Rafic Hariri entre 2000 et 2003. Il était entré de nouveau au gouvernement en juillet 2008 en tant que ministre d’État, au sein de l’équipe d’union nationale dirigée par Fouad Siniora. En 2011, il réintègre le gouvernement, dirigé par Najib Mikati en tant que ministre d’Etat sans portefeuille, et conserve ce poste jusqu’au 15 février 2014. Le 18 décembre 2016, il devient ministre d’Etat pour les affaires parlementaires dans le second gouvernement de Saad Hariri.

source et © OLJ – L’Orient Le Jour – photo © ANI
Liban

Jacques SAADÉ

1saade.PNGEntrepreneur et industriel franco-libanais.
† 24-06-2018 – France, 81 ans.

Diplômé de la London School of Economics, il avait posé la première pierre de ce qui allait devenir un géant du transport maritime par conteneurs et 12e fortune de France. A l’origine, il fonde la Compagnie Maritime d’Affrètement (CMA) avec un seul navire et une ligne reliant Marseille à l’Italie, la Syrie et le Liban, dont il a fui la guerre civile avec sa famille. Ses bateaux traversent le Canal de Suez à partir de 1983, et il lance une ligne entre l’Europe du Nord et l’Asie en 1986, puis ouvre en 1992 son premier bureau commercial en Chine, à Shanghai. Il rachète la CGM dans le cadre de sa privatisation en 1996, Delmas en 2005, et l’ensemble CMA CGM devient à partir de 2006 le numéro trois mondial du secteur du transport maritime.

source AFP – RTL Info – photo 2015 © Charly Triballeau
9c059-00001-53