Eduardo ARROYO

1PEINTRE ESPAGNOL
† 14-10-2018 – Madrid, Espagne, 81 ans.

Mais aussi sculpteur et graveur. Figure majeure de la peinture espagnole. Il avait provoqué un véritable scandale en Espagne en 1963 en présentant à la IIIe Biennale de Paris le polyptyque Les quatre dictateurs (Mussolini, Hitler, Salazar et Franco). Deux ans plus tard, il est devenu l’un des protagonistes de la Figuration narrative, jeune mouvement artistique qui s’est opposé à l’esthétique abstraite et aux mouvements contemporains du Nouveau Réalisme et du Pop Art. Exilé plusieurs fois et expulsé d’Espagne, après le retour à la démocratie dans son pays, il s’est lancé dans une série d’espagnolades : hommages à la corrida, au flamenco, à Picabia… La consécration est venue en 1995, année où il a été désigné pour représenter son pays à la Biennale de Venise, avec le sculpteur Andreu Alfaro.

source © Connaissance des Artsphoto via El Païs – 2017 © EFE
0Espagne

Publicités

Giancarlo VITALI

1vitaliPeintre et graveur italien.
† 25-07-2008 – Bellano, Italie – 88 ans.

Il commence à peindre dès l’âge de 15 ans, après avoir travaillé à l’Institut des arts graphiques de Bergame. En 1983, la reproduction d’une de ses toiles se retrouve entre les mains de Giovanni Testori, tellement impressionné qu’il veut le rencontrer. Une rencontre qui marquera à jamais Vitali et sa brillante carrière artistique ainsi que la construction d’une profonde amitié avec l’artiste milanais. L’année suivante, grâce à Testori, Vitali organise sa première exposition personnelle à Milan, qui donnera lieu à une très longue série d’expositions et d’expositions ainsi qu’à des publications de catalogues et de travaux éditoriaux.

source Lecoconotizie.comphoto  © Salvio Sandonini
0Italie